La question de l’assassinat des experts de l’ONU s’est invitée au Conseil de sécurité lundi 12 février, avec une interpellation sans précédent des Etats-Unis envers le gouvernement de la RDC. L’ambassadrice américaine Nikki Haley a dévoilé avoir remis une liste au président Joseph Kabila, censée lui permettre de faire toute la lumière dans ce dossier. Selon les informations recueillies par RFI, il s’agit d’une liste de noms d’individus impliqués dans le meurtre, remise en mains propres au chef de l’Etat congolais en octobre dernier et contre lesquels aucune action sérieuse n’aurait été entreprise depuis. Pour rappel, le 12 mars 2017, l’Américain Michael Sharp et la Suédoise Zaida Catalan étaient tués au Kasaï Central, assassinat imputé par le gouvernement congolais à des miliciens Kamuina Nsapu. Une enquête de RFI et Reuters avait révélé que des agents de l’Etat étaient impliqués dans l’organisation de la mission qui a coûté la vie aux deux experts onusiens.

 

C’est sans doute l’intervention du chef de la diplomatie congolaise qui a conduit l’ambassadrice américaine à dévoiler cette information, jusque-là restée confidentielle. Léonard She Okitundu avait à nouveau pointé du doigt quelques minutes plus tôt la responsabilité des Kamuina Nsapu dans ce double meurtre et pris l’enquête sur ce dossier comme exemple de l’engagement des autorités congolaises à lutter contre l’impunité.

« En ce qui concerne le meurtre, a affirmé Nikki Haley, demandez au président Kabila ce qu’il a fait de ma liste. Je lui ai donné une liste et il n’a pris aucune mesure. Cette liste est ce que nous considérons comme devant faire l’objet d’une enquête. Et c’est une liste très sérieuse en référence à la mort de ces deux personnes. »

Selon un porte-parole de la représentation américaine à l’ONU, il s’agit d’une liste « vérifiée » d’individus impliqués dans le meurtre de l’Américain Michael Sharp et de la Suédoise Zaida Catalan. Nikki Haley l’aurait remis en main propre et à sa demande au président Kabila lors de sa visite d’octobre dernier. « Mais à ce jour, aucune action sérieuse n’a été prise ni par le président Kabila, ni par le gouvernement de la RDC pour enquêter et arrêter les personnes impliquées », confie encore ce porte-parole à RFI.

Pour la Suède, également concernée aussi par ce double meurtre, l’important, c’est de s’assurer que le procureur Robert Petit et les experts nommés par le Secrétaire général de l’ONU pour suivre l’enquête congolaise puissent être « autorisés à travailler et à rendre compte de manière indépendante ». Un avocat avait dénoncé sur RFI le fait que les principaux témoins et suspects étaient déplacés dans la capitale congolaise chaque fois que l’équipe du procureur Petit demandait à pouvoir les interroger.

[td_block_big_grid sort=”featured”]

FASHION WEEK

GADGET WORLD

BEST Smartphones

C’EST TRES INTERESSANT D’ECOUTER CETTE LECTURE: L’impérialisme n’a jamais disparu

Face à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, et à ses conséquences meurtrières, s’est ouvert un débat stratégique à gauche sur la politique que...

DON'T MISS

POPULAR VIDEO

C’EST TRES INTERESSANT D’ECOUTER CETTE LECTURE: L’impérialisme n’a jamais disparu

Face à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, et à ses conséquences meurtrières, s’est ouvert un débat stratégique à gauche sur la politique que...

L’ancien président des ÉTATS-UNIS BARACK OBAMA vient de dire devant 3...

  "Vous savez, le problème de l'Afrique n'est plus d'ordre politique, ni d'ordre impérialiste, ni d'ordre colonialiste. Le peuple Africain a compris ce qui se passe. Avant,...

HOLIDAY RECIPES

EVEN MORE NEWS

Nombre de vue 10 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici