Le tôlé provoqué par les révélations autour de l’augmentation des émoluments des députés nationaux continu à faire la une de l’actualité en République Démocratique du Congo. Martin Fayulu Madidi qui indique une élévation estimé à 21 000$ a vite vu se ranger derrière ses propos les députés nationaux Delly Sessanga de Envol et Jean-Baptiste Kasekwa. Si la peur gangrène encore les esprits de plusieurs, les bouches se délient déjà petit à petit afin de mettre la vraie vérité au grand jour.

Dans l’opinion congolaise, la question principale est de savoir « qui est l’auteur de l’augmentation des émoluments des députés nationaux ? »

Selon les recherches entreprisent par PalmierMagazine, les faits portent à croire que le président Félix Tshisekedi Tshilombo est l’initiateur et le maître d’ouvrage de l’augmentation des émoluments des élus du peuple. En s’attèlant sur son discours devant les deux chambres du parlement réunies en Congrès le 13 décembre 2019, nous découvrons une volonté manifeste du Chef de l’Etat d’augmenter la poche de chaque membre législatif de la chambre base du parlement congolais.

En fait, les éléments en notre possession indique que cet augmentation permettrait aux élus du peuple de subvenir aux besoins des leurs bases respectives lors des congés parlementaires. L’augmentation aurait un caractère purement social et permettrait donc aux députés nationaux d’être à la hauteur de remplir convenablement leur noble mission de représentants du peuple.

« Il existe un fossé entre les attentes légitimes de notre peuple et les prérogatives constitutionnelles dévolues aux députés nationaux. Je suis conscient de vos difficultés en ce que la population dont vous êtes l’émanation attend de vous des routes, des écoles, des frais funéraires, des frais de mariage, des frais de subsistance, etc. Il est nécessaire que nous puissions, sans entraver les prérogatives des uns et des autres, trouver des mécanismes pour créer une synergie Gouvernement – Parlement de sorte que vous puissiez être associés aux concrétisations de nos projets dans vos circonscriptions respectives. Je pense à la pratique, à l’époque, où les parlementaires bénéficiaient d’une dotation raisonnable pour répondre, un tant soit peu, aux besoins de leurs bases respectives pendant les vacances parlementaires », déclarait Félix Tshisekedi lors de son premier discours devant les deux chambres réunies en Congrès.

Sessanga et Kasekwa dans le viseur de l’Assemblée nationale

Les députés nationaux Delly Sessanga et Jean-Baptiste Kasekwa sont dans le viseur du bureau de la chambre base du parlement congolais. Selon nos sources à l’A.N, ces deux élus du peuple sont reprochés d’avoir pris partie pour Martin Fayulu et ses propos sans avoir des preuves convaincantes. En ce jour, les deux politiques sont, dans les couloirs du parlement congolais, considérés comme des traîtres.

Dans une déclaration du bureau de la chambre des speakers, Mboso N’kodia président de l’Assemblée nationale met en garde tous les élus qui essayeront de prendre position pour Martin Fayulu. A en croire le bureau, aucun député ne perçoit 21 000$.

Nombre de vue 28 total views, Visiteurs aujourd'hui 4 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici