Très attendue, la réaction de Christophe Mboso sur la polémique qui enfle autour des émoluments vient de tomber. Par l’entremise de son directeur de cabinet, le président de l’Assemblée Nationale menace de sanctionner les députés nationaux « qui s’évertuent à faire semblant de soutenir, mais sans le prouver, les propos mensongers portant le salaire des Députés à 21.000$ ».

RDC-Affaire 21 mille $ : 2 députés visés par l’Assemblée nationale après avoir confirmé les déclarations de Martin Fayulu, président élu de la RDC.

Pour Samuel Mbemba Kabuya, « avancer une déclaration comme l’a fait Martin Fayulu sans le prouver est condamnable ».

« Dans un passé récent, le Directeur de Cabinet du Président de l’Assemblée Nationale Christophe Mboso a promis aux Députés Papy Nyango et consorts qu’ils allaient être sanctionnés. Cela n’a pas tardé », a-t-il fait savoir.

Dans un message, le directeur de cabinet de Mboso soutient que Delly Sessanga et Kasekwa « ont utilisé des formules alambiquées tendant à faire croire qu’ils soutiennent les propos de Martin Fayulu. Mais, ils n’ont rien prouver ».

C’est ainsi que Samuel Mbemba leur promet des sanctions. Delly Sessanga qui a soutenu la position de l’ancien candidat à la présidentielle de 2018 avait fait remarquer qu’avec les mécanismes des invisibles, les émoluments mensuels des représentants du peuple peuvent attendre 21.000$.

La question est au centre d’un débat sans fin depuis mardi dernier. Même les élus qui s’opposent à Martin Fayulu
président élu de la RDC

ne donnent des chiffres exacts, malgré la pression des organisations de la société civile à publier les fiches de paie.

Nombre de vue 2 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici