La Cour d’appel de Lomami s’est prononcée à son audience publique de ce mardi 12 avril consacrée au contentieux des candidatures au poste des gouverneurs et vice gouverneurs de province. Elle a, à cette occasion, rejeté  les trois requêtes introduites depuis le vendredi dernier contre la CENI.

Il s’agit notamment de la requête  du parti politique MCR contre le candidat vice-gouverneur Édouard Mulumba Mudiandambu,  celles de Kikudi Kadilu Emmanuel et de Maurice Kanyama Mudishi.

La Cour d’appel justifie le rejet de ces trois requêtes par l’inexistence juridique d’une part et le manque d’éléments de preuve d’autre part.

Le ministère public avait, dans son réquisitoire, demandé à la Cour d’appel de déclarer irrecevable la requête du parti politique MCR pour défaut de qualité dans le chef de monsieur Alexandre Muarabu Okolona dont l’acte de nomination en qualité du président a.d intérim de MCR n’a  pas été versé au dossier ainsi que les statuts et de déclarer valide et recevable la liste de candidat gouverneur et vice-gouverneur présentée par le Rassemblement des démocrates Tshisekedistes (RDT) sans que la Cour ait besoin  d’examiner tous les moyens et les observations des parties.

Il sied de signaler que l’actuel gouverneur intérimaire de Lomami Emmanuel Mulumba Mudiandambu s’est constitué candidat au poste de vice-gouverneur avec un candidat du RDT.

Mais sa candidature était contestée parce que, selon ses détracteurs, le candidat vice-gouverneur, Emmanuel Mulumba, viole certaines dispositions de la loi électorale en ceci qu’il a été élu député provincial comme PPRD au cours de cette législature puis il a adhéré à l’Udps/Tshisekedi et vient briguer le poste de vice-gouverneur sous la bannière du RDT.

Les arrêts rendus ce mardi à Kabinda ont qualifié trois candidats  qui vont solliciter le vote des députés provinciaux le 6 mai prochain.

Nombre de vue 20 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici