En République Démocratique du Congo, le déploiement de la Force de l’EAC pour faire face aux combattants pro-rwandais du M23 avait suscité beaucoup d’espoirs dans le pays.

Les espoirs suscités s’éloignent pourtant peu à peu après la déclaration du commandant de la dite Force qui affirme que celle-ci allait s’ériger en force tampon entre les forces congolaises et les rebelles en lieu et place de repousser ces derniers.

Dans le pays, c’est la consternation totale et la confusion qui règne.

L’ancien vice-ministre Willy Mishiki a dans une interview appelé à la vigilance pour pas que la présence de la Force de l’EAC se transforme en balkanisation de cette partie de la RDC.

Dans une conférence de presse tenue à Kinshasa sur le sujet, la Coalition citoyenne pour le Congo a, par la voix de son président Richie LONTULUNGU, exigé aux autorités congolaises de clarifier la Feuille de route de la Force de l’EAC en RDC et a appelé les dirigeants, à rendre public en amont le plan de retrait de cette Force du pays pour prévenir une reproduction de la situation de 1998 avec les forces rwandaises et ougandaises.

Nombre de vue 14 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici