L’Observatoire Volcanologique de Goma signale une forte activité autour et dans le lac Kivu Au regard des mouvements inhabituels enregistrés ces dernières semaines, il maintient son système d’alerte au jaune et appelle la population à la vigilance.
Dans son dernier bulletin, il fait noter que dans la semaine du 12 au 16 octobre 2022, 16 séismes ont localisés autour du lac Kivu et même à l’intérieur de ce lac situé dans la ville de Goma. Il a aussi été enregistré un séisme de magnitude 4 dans le territoire de Walikale.
« L’activité sismique volcanique durant la période susmentionnée a été caractérisée par l’enregistrement des séismes de longue période localisés dans le champ de deux volcans, et plus concentrée le long de la fracture les liant. Ces séismes vont jusqu’à 26 km de profondeur, ce qui signifie une alimentation d’un réservoir en profondeur. On a enregistré 16 séismes tectoniques non ressentis localisés autour et dans le lac Kivu. Dans la nuit du 15 au 16 octobre 2022 à 01h 38 temps local, un séisme tectonique ressenti et de magnitude 4 a été localisé
à Walikale aux coordonnées ci-après : longitude 28,214 et latitude-1,330 à 6.3 Km de profondeur », indique le bulletin de l’OVG.
Néanmoins, il invite la population à ne pas céder à la panique car la situation est stable et sous contrôle. Les volcans Nyamulagira et Nyiragongo situés dans la région des Virunga sont aujourd’hui comptés parmi les plus actifs dans le monde. Ils émettent tous deux une lave très fluide et à très haute température. Goma, ville fortement touchée dans un passé récent, a tiré leçon des irruptions précédentes et a mis en place un système de surveillance qui n’est rien d’autre que
l’Observatoire Volcanologique de Goma. Il s’agit d’un service technique attitré pour le suivi de l’activité volcanique dans le pays.
La dernière éruption du volcan Nyiragongo, intervenue le 22 mai 2021, avait causé 32 morts et détruit plusieurs centaines de maisons dans la ville de Goma. Le 26 septembre 2021, un lac de lave a réapparu dans le cratère du Nyiragongo, quatre mois après l’éruption, considéré par des experts comme un moyen trouvé par ce volcan pour respirer.
Depuis quelques mois, les vibrations du volcan Nyiragongo sont de plus en plus fréquentes. Dans la première semaine du mois d’octobre 2022, deux séismes de magnitude 3,4 et 3,8 ont été localisés au nord-ouest du lac Kivu et l’activité sismo-volcanique sur le long de la fracture liant les volcans Nyiragongo et Nyamulagira, les deux volcans actifs du pays dont le premier est voisin de la ville de Goma.
Il sied de noter que le Nyiragongo est considéré comme le volcan le plus dangereux d’Afrique car ses coulées de lave peuvent dévaler une pente à 100km/h. on se rappelle qu’une de ses éruptions, en janvier 1977, avait tué plusieurs centaines de personnes.
Culminant à 3470 mètres, il est connu pour abriter le plus grand réservoir de lave quasiment permanent au monde dont le niveau monte et redescend de temps à autre. Sa dangerosité tient au fait que ses coulées de lave sont extrêmement rapides.
L’OVG dit maintenir la surveillance sur le volcan Nyiragongo et celui de Nyamulagira en intensifiant des observations et des descentes sur le terrain.

Nombre de vue 26 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici