Pour Johnny Luboya, « dire que l’État de siège a échoué, c’est trop fort », puisque selon lui, les avancées de cette mesure sécuritaire sont significatives.

Le gouverneur militaire de l’Ituri l’a dit mardi 17 mai 2022, au cours d’un briefing en direct de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC).

« Je ne sais pas s’il faut dire que notre peuple périt par manque d’information, parceque les gens qui parlent, souvent ils ne s’intéressent pas. Ils ont un certain niveau, mais ils ne prennent pas le temps de s’informer. C’est vrai, nous n’avons pas tout fait, mais est-ce que c’est un échec ? Quand je suis arrivé à Bunia, deux semaines avant, on se promener avec des têtes des morts. Docteur Mukwege c’est un monsieur très respectable, mais je suis sûr qu’il ne sait pas cette réalité. Il n’y avait que des véhicules incendiés sur la RN 27 jusqu’à komanda, mais allez voir aujourd’hui. J’ai trouvé 200 véhicules bloqués, mais avec mon équipe, nous avons ouvert la RN 27. Tous les environs qui étaient occupés par les miliciens CODECO, aujourd’hui ils n’y sont plus. Ils ont été chassés et ils sont en profondeur. La dernière opération qu’ils ont mené, par exemple je parle des ADF, c’était vers la rivière Ituri. Ils ont incendié quelques véhicules et brûlé les maisons, mais ils étaient combien ? 6 miliciens (ADF) seulement. Devrions-nous dire que c’est parce qu’il y a eu autant de morts que l’État de siège a échoué ? C’est vrai, ça fait mal, mais nous devons être fort et unis. Dire que l’État de siège a échoué, c’est trop fort. Nous avons besoin de l’accompagnement, si le Dr Mukwege pouvait m’entendre, il n’a pas une armée que celle que nous avons. Nous les militaires, nous l’aimons beaucoup », a éclairé le gouverneur militaire de l’Ituri Johnny Luboya.

Et d’ajouter : « Il y avait un non État en Ituri. Nous sommes entrain de remettre l’autorité de l’État, bien que certaines personnes ne veulent pas que cet État revienne. Depuis que nous sommes là, en ce qui concerne la fiscalité et les impôts, que ça soit à l’extérieur ou l’intérieur et même les taxes, c’est plus de 100% et le Ministre des finances l’a confirmé. Et vous pouvez aussi voir que sur le plan de notre budget, les gens sont quand-même content ».

S’agissant des propos du Président Tshisekedi qui dénonçait la complicité au sein de l’armée, Jonnhy Luboya a précisé que « le Chef de l’État dit ce qu’il voit ».

Nombre de vue 26 total views, Visiteurs aujourd'hui 8 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici