Le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) Muhindo Nzangi a réuni, ce mardi 15 novembre à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa les acteurs du secteur de l’ESU pour examiner la situation préoccupante de l’heure où le pays est attaqué par le mouvement M23 soutenu par le Rwanda. Il s’agit des Présidents des Conseils d’Administration, l’Administration Centrale, les Services Spécialisés, les Présidents des Conférences des Chefs d’établissements, les Recteurs et Directeurs Généraux présents à Kinshasa. 

Au regard de la menace qui pèse sur l’intégrité du territoire de la République Démocratique du Congo, les acteurs de l’ESU ont proposé des idées qui portent sur la protection de la patrie dont  l’application dès l’année académique prochaine d’une formation à la préparation militaire des étudiant(e)s. 

Ils ont, en outre, déclaré leur soutien à la mobilisation générale lancée par le Chef de Monsieur Félix. 

Ci-dessous les six éléments clés de la déclaration des acteurs du secteur de l’ESU.

Conscients de la menace qui pèse sur l’intégrité du Territoire de la République Démocratique du Congo :

1. Déclarent leur soutien total à l’appel à la mobilisation générale lancée par Felix; 

2. S’engagent à mobiliser toutes les forces vives des Etablissements de l’ESU à travers le pays par des activités d’éveil patriotique ; 

3. Proposent l’application dès l’année académique prochaine d’une formation à la préparation militaire des étudiant(e)s; 

4. Affirment leur disponibilité à développer des modules de formation civique,, patriotique et militaire en concertation avec les services techniques compétents;

5. Suggèrent la création d’une Commission paritaire ESU-DEFENSE qui élaborera le contenu de la formation à la préparation militaire proposée ci- haut;

6. Réaffirment leur détermination à joindre leurs efforts à ceux de toutes les forces vives de la Nation pour la défense de la Patrie.

Des pourparlers de paix sur la situation dans l’est de la République démocratique du Congo, en proie à de nombreux groupes armés dont les rebelles du M23, doivent débuter le 21 novembre à Nairobi, a annoncé dimanche la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC). Une récente offensive du M23 qui a repris les armes fin 2021, a vu le groupe s’avancer vers Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu de plus d’un million d’habitants, et alimente les tensions entre la RDC et le Rwanda. Kinshasa accuse Kigali de soutenir le M23, ce que les autorités rwandaises démentent.

 

Nombre de vue 10 total views, Visiteurs aujourd'hui 8 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici