L’élu du Sankuru dit craindre pour l’avenir du pays, car d’après lui, cette loi ne tient pas compte des réalités sur le plan économique, sociologique, politique et historique de la République démocratique du Congo.

Rappellons que Emery est responsable de coupures successives de l’internet pandant la periode des elections présidentielles en 2018.

« Nous devons faire une loi simple, efficiente. Une loi qui tiendra compte de nos réalités à nous. Nous sommes un pays post-conflit, j’insiste. Un mode de scrutin qui tient compte de cette dimension sociologique, il ne faudrait pas régler dans la loi ce qui peut être réglé par l’autorité de l’État, à travers l’application des lois que nous avons », a-t-il ajouté.

Rappelons que cette proposition de loi a été déclarée recevable à l’Assemblée nationale. Cette loi suggère notamment la suppression du seuil électoral, la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote et l’interdiction de faire passer les membres des familles comme suppléant.

« Nous devons faire des lois qui tiennent compte de nos réalités. Vous savez, nous avons un pays à la dimension continentale. Il faut tenir compte des réalités politique, économique, sociologique et des réalités historiques aussi pour que nous puissions faire des lois qui vont réellement nous servir. Et comme je le dis, pour que nous puissions tenir des élections qui, à chaque fois qu’elles soient organisées, elles nous ramènent la paix afin de consolider notre jeune démocratie. J’ai entendu les réponses de nos collègues, mais je peux vous dire que je crains pour l’avenir de mon pays », a déclaré Emery Okundji.

D’après E. Okundji, il faut une loi simple et efficiente.

Nombre de vue 18 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici