Pour avoir déclaré lors d’une émission télévisée que les Kasaïens mangent la viande du chien sur le territoire du Katanga qui ne leur appartient pas, la députée nationale Dominique Munongo fait l’objet des vives critiques.

La dernière en date est celle du gouvernement. Son porte-parole, Patrick Muyaya, a appelé le parti Ensemble de Moise Katumbi, dont est membre ladite députée, à se désolidariser publiquement de ces propos.

“…et j’espère que le parti auquel appartient l’honorable Munongo, “Ensemble” qui parle d’ensemble, qui veut dire que tous les congolais doivent y être, va clairement se désolidariser et montrer clairement que nous sommes tous dans un schéma d’unité. C’est pour ça que l’Union sacrée a été créée. Lorsque vous regardez l’Union sacrée, vous avez le président Bemba, le président Katumbi. Toutes ces personnalités, nous sommes réunis pour préserver l’unité du Congo“, a dit Patrick Muyaya lors de son traditionnel briefing tenu 6 avril 2022, avec les ministres des Finances et des Hydrocarbures.

Et de poursuivre : “Les congolais ne vont pas aujourd’hui commencer à demander un visa pour traverser les provinces“.

Rappelons que la députée nationale, élue de Lubudi (Lualaba), fait déjà l’objet de plus d’une plainte déposée au parquet général près la Cour de cassation pour des faits “d’incitation à la haine raciale, xénophobie, tribalisme, racisme”.

Nombre de vue 6 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici