0
9

Trois ans après le changement de régime, l’ex première dame, Olive Lembe Kabila se rend plus célèbre que ne l’attendaient les congolais, éternels dupes. Plus visible à travers des actions d’éclat, Olive Lembe ne lâche pas prise à telle enseigne que des consciences tranquilles s’interrogent sur la source des moyens financiers de cette philanthrope improvisée.

Hôpitaux privés VIP, Restaurants de luxe inaugurés avec pompe, sociétés d’import-export, dotations à souhait, entreprises de transport, bref, l’ex première dame est partout. Le Congo, c’est son champs. Pour des analystes, ses mouvements appellent à des investigations systématiques. Des sources proches confirment, une opulence suspecte qui renvoie à s’interroger si par cet enrichissement illicite, Olive Lembe Kabila n’est pas « Tshilejelu » un mot luba qui signifie « exemple ». Bien-sûr dans un sens péjoratif pour le cas d’espèce où l’ancienne Première dame jamais après avoir été aux affaires, se rend célèbre peu après la cessation des fonctions de son mari.

À se demander de nouveau, quelle est la source de ses revenus visiblement inépuisables ? Les Congolais conscients attendent d’elle une réponse avant de voir la nature répondre à sa place, car comme dit une sagesse, il y a un temps pour toutes choses sous les cieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici