Accueil Blog

Kasumbalesa : vives tensions à la frontière entre la RDC et la Zambie après un accident

0

La frontière entre la République démocratique du Congo et la Zambie était fermée, mercredi 5 octobre, à Kasumbalesa, principal point de passage des camions de transport des minerais vers l’Afrique australe, à la suite de tensions provoquées par un accident mortel, a-t-on appris de sources concordantes.

Des Congolais ont rapporté avoir été empêchés de traverser la frontière pour aller en Zambie. “Aujourd’hui, j’ai voulu aller comme d’habitude en Zambie pour faire des achats, les camionneurs du côté de la Zambie ont refusé de nous laisser franchir la frontière, ils nous ont jeté des pierres”, a affirmé à Jean-Luc Kayumba, un vendeur de Kasumbalesa au Haut-Katanga.

Vers 10h00′, “il y a eu les échauffourées, la police zambienne a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule, puis a fermé la frontière”, a-t-il indiqué.

Le trafic a repris timidement dans la matinée de jeudi, selon les médias congolais.

Une semaine sous haute tension

Depuis une semaine, la tension est perceptible à ce poste-frontière, selon des habitants. Tout a commencé le 29 septembre, lorsqu’un chauffeur zambien a tué une personne dans un accident de la circulation au niveau du pont Lualaba, à environ 300 km de Kasumbalesa, a expliqué Pierre Mwebu, membre de la société civile locale.

En représailles, des habitants de ce village congolais ont “brûlé vif” le chauffeur zambien, a-t-il ajouté, joint au téléphone depuis Lubumbashi, chef-lieu de la province congolaise minière du Haut-Katanga. Depuis, les chauffeurs en provenance d’Afrique australe n’ont plus traversé la frontière avec leurs camions de transport des minerais, a dit M. Mwebu.

“C’est une fermeture provisoire, les autorités des deux pays sont en discussion pour régler le problème d’insécurité des chauffeurs sur les routes congolaises”, a déclaré un diplomate zambien qui n’a pas voulu être cité.

À environ 90 km de Lubumbashi, Kasumbalesa, vital pour la RDC, est le point de passage des camions qui exportent les minerais congolais (cuivre et cobalt) vers les ports de la Tanzanie et de l’Afrique du Sud.

5-10: ARRETONS DE DIABOLISER LES PERSONNES DE VALEURS – SI NON NOUS ALLONS NOUS PERDRE DANS LA BOUE

0

Une nouvelle incursion des hommes armés signalée dans le territoire de Shabunda – SUD KIVU

0

Selon des sources sur place, ces malfrats ont kidnappé 7 personnes, et ont ravi tous les biens qu’ils possédaient. C’est notamment des téléphones, de l’or, ainsi qu’une importante somme d’argent.

Des hommes armés non autrement identifiés ont signé une incursion, la matinée de ce mardi 4 octobre en pleine forêt de Geuza et Lwigi, à l’endroit communément appelé Kagulu, dans le groupement de Baliga, chefferie de Bakisi, en territoire de Shabunda au Sud-Kivu.

Ces bandits étaient en possession de deux armes de type AK47 et fusil de chasse. Ces victimes ont été relâchés quelques heures après par ces hommes armés, qui sont retourné dans la forêt à Geuza sans être inquiétés.

La Société Civile locale interpelle les autorités ayant en charge la sécurité d’initier une opération de traque de ces malfrats, afin que la paix soit rétablie dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

Signalons que cette énième incursion des hommes armés dans cette entité intervient un mois après qu’un policier et un militaire aient été appréhendés en septembre, entre Tukumbi et Mulungu, entrain de ravir des biens à des passagers. Ces derniers avaient été arrêtés à Mulungu pour répondre de leurs actes.

Paul Kagamé serait-il en train de constituer une base arrière de l’armée rwandaise sur le territoire centrafricain ?

0

Bangui (République centrafricaine) – Les autorités provinciales du Sud-Ubangi, au nord de la République Démocratique du Congo pensent que la République centrafricaine est en train de faire le double jeu de son  petit voisin crapuleux, le Rwanda afin de déstabiliser leur pays sur plusieurs fronts.

ECOUTEZ NATHALIE ROLLEY. Merci d’avoir écouté.

La Centrafrique dans la ligne de mire de la RDC?

Dans une correspondance en date du 27 septembre 2022, et adressée au gouverneur de la province du – Dud Ubangi, située à l’extrême nord de la République démocratique du Congo, le Directeur Provinciial du Sud-Ubangi, résidé à Gemena, tient à porter à la connaissance du gouverneur de sa province sur le jeu « déstabilisateur » de son petit voisin Rwanda via la République centrafricaine.

Selon la direction provinciale du Sud-Ubangi, il est plus que nécessaire de mener les patrouilles en profondeur dans l’île de singe, située sur la rivière UBANGI, à la frontière avec la République centrafricaine.

En effet, d’après cette autorité provinciale du Sud-Ubangi, le vendredi 23 septembre 2022, à 4h30′, 150 éléments rwandais ont atterri à l’aéroport de Bangui  Mpoko. Ils ont été déployés dans la préfecture centrafricaine de Moungouma, dans le cadre de coopération militaire rwando- Centrafricaine. La source contactée sur le lieu indique qu’à Moungoylba, il ne reste que 50 militaires rwandais, les restes seraient dans l’île de singes dans le territoire de Libenge en RD Congo, non loin de la frontière entre la République centrafricaine et le Congo Brazza.

Ainsi, « Considérant que le Rwanda tient à déstabiliser notre pays sur plusieurs fronts, il y a lieu que l’opération de patrouilles mixte en profondeur FARDC, PNC, ANR et la DGM soient menées dans cette île pour y dénicher les éventuelles infiltrations rwandaises à partir de la République centrafricaine ».

( La Centrafrique dans la ligne de mire des autorités congolaises )

L’ambassadeur de la RDC en RCA exprime également son inquiétude

Le 23 septembre dernier, l’ambassadeur de la RDC en République centrafricaine, monsieur Esdras Kambale Bahekwa avait adressé également une correspondance au Président congolais dans laquelle le diplomate tire la sonnette d’alarme au vu du déploiement des militaires rwandais à Bangui et dans les villes frontalières avec la République démocratique du Congo.

Selon l’ambassadeur Kambale, l’objectif avoué serait de « contrer les groupes armés qui forment le CPC ». Il note, par ailleurs, que « lors de la relève, des militaires rwandais rentrés au pays reviennent en RCA en qualité d’investisseurs dans l’agriculture, le commerce général et autres acteurs productifs ». Pour lui, « en réalité, ils sont des réservistes ».

Ceci dit, pour les autorités congolaises, Paul Kagamé serait en train de constituer une base arrière de l’armée rwandaise sur le territoire centrafricain en vue  de déstabiliser leur pays sur plusieurs fronts.

Si cette information est avérée, les autorités centrafricaines, après le Tchad, au Nord, veulent ouvrir un nouveau front au Sud, vers la République démocratique du Congo. Au retour, les autorités congolaises placent La Centrafrique dans la ligne de mire  .

CNN: MARTIN FAYULU PARLE POUR LA RDC

0
sur cntlive

4-10: ALERTE! PAPA INNO PLAIDOIE UDPS DE REVENIR À RAISON – ECOUTEZ POUR EN SAVOIR PLUS

0

RDC: PAYS D’ÉTONNEMENT – FRANCHEMENT ! – SUIVEZ

0

ALERTE: TO SEKA MUKIE – LA VISON DE CHEF DE L’ETAT FELIX TSHILOMBO

0

Bo limbisi na batu nionso oyo baza na probleme ya miso.

En RDC, la présence de la Force de l’EAC tourne en une illusion

0

En République Démocratique du Congo, le déploiement de la Force de l’EAC pour faire face aux combattants pro-rwandais du M23 avait suscité beaucoup d’espoirs dans le pays.

Les espoirs suscités s’éloignent pourtant peu à peu après la déclaration du commandant de la dite Force qui affirme que celle-ci allait s’ériger en force tampon entre les forces congolaises et les rebelles en lieu et place de repousser ces derniers.

Dans le pays, c’est la consternation totale et la confusion qui règne.

L’ancien vice-ministre Willy Mishiki a dans une interview appelé à la vigilance pour pas que la présence de la Force de l’EAC se transforme en balkanisation de cette partie de la RDC.

Dans une conférence de presse tenue à Kinshasa sur le sujet, la Coalition citoyenne pour le Congo a, par la voix de son président Richie LONTULUNGU, exigé aux autorités congolaises de clarifier la Feuille de route de la Force de l’EAC en RDC et a appelé les dirigeants, à rendre public en amont le plan de retrait de cette Force du pays pour prévenir une reproduction de la situation de 1998 avec les forces rwandaises et ougandaises.

AUX CONGOLAIS – SUIVEZ CE QUE PAUL KAGAME NOUS A DIT.

0
Vous ne savez pas ce que vous avez jusqu'à ce qu'il soit testé

A tous les congolais de la diaspora et ceux de la RDC, moi Paul Kagame, exhorte celui qui tentera de défier ne verra pas le soleil. Quoi qu’il en soit je jure de prendre le Nord et le Sud Kivu.

Tout le sang versé ne tombera pas sur moi mais sur votre propre gouvernement plus précisément sur Felix Antoine Tshisekedi à blâmer, ils me suivent tous pour signer des accords, ce n’est pas ma faute. Juste pour vous faire savoir que le seul politicien que je respecte le plus avec un haut niveau est Martin Fayulu Madidi. Avant la fin de mon mandat, je dois finir ce que j’ai commencé, prendre le Nord et le Sud Kivu parce qu’ils appartiennent au Rwanda.

RDC: Affaire 21.000 $ dollars -Martin Fayulu a réagi à l’interpellation des députés nationaux...

Martin Fayulu a réagi à l'interpellation des députés nationaux Jean-Baptiste Kasekwa et Delly Sesanga par la commission spéciale et temporaire mise en place par...

Nord Kivu : Une altercation entre l’ICCN et la population civile fait des morts...

  Un mort et deux blessés graves, bilan encore d'une altercation entre les eco-gardes du parc national des Virunga et la population riveraine de ce...
አማርኛEnglishFrançaisDeutschPortuguêsEspañolKiswahiliYorùbáZulu