Complicité Rwando-kigali: Le fils de Museveni face à face de Paul Kagame

Date:

Cntlive.com

Avant hier, l’Assemblée nationale s’est montrée très ferme à l’endroit des instigateurs de la déstabilisation du pays cher à Patrice Emery Lumumba. Les Députés nationaux ont demandé au Gouvernement de dénoncer l’Accord, très avantageux pour le Rwanda dans l’achat, la raffinerie et l’exportation de l’or congolais à de meilleures conditions.

Kigali va ainsi perdre plus ou moins USD 900 millions de revenus annuels. Les trois accords commerciaux, aujourd’hui mis en cause, offraient d’énormes avantages à ce pays de près de USD 5 milliards de budget avec la traçabilité dans l’exploitation de l’or, la mise à l’écart de l’imposition et la prévention de l’évasion fiscale, ainsi que la promotion et la protection des investissements.

Les débrouillards rwandais sentent déjà les méfaits de cette invasion, en étant dans l’impossibilité d’exercer leurs activités lucratives à Goma Toujours avant-hier, un autre acte s’est produit contre Kigali. Le vol devant transporter des migrants du Royaume-Uni vers le Rwanda a été simplement annulé en dernière minute par la Cour européenne de Droits de l’homme.

En investissant Bunagana avec l’appui de Kampala, Kigali ne croyait pas s’attirer tant d’ennuis. Le ton est monté d’un cran du côté de la RDC, où personne ne veut attendre de cette aventure rwando-ougandaise dans cette partie du Nord-Kivu. Hier le 15 juin, les Gomatraciens ont manifesté leur colère à travers une marche pacifique, en tentant même de franchir la frontière du côté de Rubavu, à Gisenyi.

Une décision qui ne manque pas d’entamer le moral du Président rwandais, très critiqué à travers le monde pour avoir attaqué la RDC derrière le M 23.

Kampala désapprouvé aussi

L’Assemblée nationale n’a pas épargné Kampala, en dénonçant l’hypocrisie du fils de Museveveni, le nommé Muhoozi Karnerugaba, pour avoir permis l’invasion de Bunagana à partir du territoire ougandais. La Chambre basse du Parlement a aussi ordonné la suspension de la ratification des accords avec l’Ouganda, concernant la construction et la modernisation de 1182km de réseau routier.

Mis à découvert dans cette sale besogne, l’héritier du pouvoir ougandais crie partout son innocence, sans vraiment convaincre. A travers un compte Twitter lui attribué, il souhaite « rencontrer mon grand Président en RDC bientôt. Je suis son petit frère.

Nous pouvons facilement résoudre ces problèmes. Nous ne devrions servir que les intérêts de Dieu Tout Puissant et de nos peuples ». Il termine par dire sa détermination à protéger la RDC comme tout autre pays de la Communauté de l’Afrique de l’est.

Difficile de lui faire confiance, tant il est connu que par la même voie des réseaux sociaux, Muhoozi Kainerugaba, avait manifesté son intention de venir à la rescousse de Kigali, qu’il a considéré sous la menace des FDLR. Et même en réagissant à la prise de position du Président de l’Assemblée, on sent une sorte de moquerie de sa part.

Ecouter L’audio

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partagez:

S'adhérez

Populaire

Articles Similaires
Similaire