Crise ukrainienne : comment l’Allemagne a durci le ton contre Poutine ces derniers jours

0
114
Germany

Berlin change de ton. Après avoir adopté une position plutôt conciliante et prudente vis-à-vis de la Russie sur la situation tendue aux frontières de l’Ukraine, l’Allemagne se range de plus en plus du côté de ses alliés occidentaux.

Ainsi, le président Frank-Walter Steinmeier a clairement pointé du doigt dimanche la « responsabilité » de Moscou dans le risque de « guerre » en Europe, tentant de clarifier la position de son pays. « Je lance un appel au président (russe Vladimir) Poutine : relâchez le noeud coulant du cou de l’Ukraine ! Et cherchez avec nous un moyen de préserver la paix en Europe ! », s’est exclamé le chef d’Etat allemand.

Il a tenu ces propos le jour de sa réélection pour un mandat de cinq ans, et à la veille d’un déplacement très attendu à Kiev puis Moscou du chancelier allemand Olaf Scholz, qui lui a prévenu que les sanctions occidentales seraient « immédiates » en cas d’invasion russe de l’Ukraine, qualifiant la situation de « toujours très très sérieuse ». Le poste de président en Allemagne est surtout honorifique, mais les propos de son titulaire, autorité morale nationale respectée, portent dans le pays et au-delà.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici