Berlin change de ton. Après avoir adopté une position plutôt conciliante et prudente vis-à-vis de la Russie sur la situation tendue aux frontières de l’Ukraine, l’Allemagne se range de plus en plus du côté de ses alliés occidentaux.

Ainsi, le président Frank-Walter Steinmeier a clairement pointé du doigt dimanche la “responsabilité” de Moscou dans le risque de “guerre” en Europe, tentant de clarifier la position de son pays. “Je lance un appel au président (russe Vladimir) Poutine : relâchez le noeud coulant du cou de l’Ukraine ! Et cherchez avec nous un moyen de préserver la paix en Europe !”, s’est exclamé le chef d’Etat allemand.

Il a tenu ces propos le jour de sa réélection pour un mandat de cinq ans, et à la veille d’un déplacement très attendu à Kiev puis Moscou du chancelier allemand Olaf Scholz, qui lui a prévenu que les sanctions occidentales seraient “immédiates” en cas d’invasion russe de l’Ukraine, qualifiant la situation de “toujours très très sérieuse”. Le poste de président en Allemagne est surtout honorifique, mais les propos de son titulaire, autorité morale nationale respectée, portent dans le pays et au-delà.

Nombre de vue 26 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici