Déploiement de la force régionale dans l’Est : Arrivée du contingent de l’armée burundaise au Sud-Kivu…

0
141

Dans le cadre du déploiement d’une force militaire régionale composée de pays membres de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC) pour traquer les groupes armés opérant dans la partie orientale du pays afin d’y imposer la paix, les forces armées de la RDC viennent d’annoncer l’entrée officielle ce lundi 15 août, d’un contingent des forces de défense du Burundi dans la Zone de responsabilité du Secteur opérationnel Sukola2 sud Sud-kivu.

Le commandant du secteur opérationnel sukola2 sud Sud-kivu, le général Ramazani Fundi indique que ce contingent burundais est actuellement cantonné au centre d’instruction de Luberizi.

Le général Ramazani Fundi a appelé la population au calme et a collaboré d’une manière franche avec les forces loyalistes afin de mettre un terme à cet activisme des forces irrégulières.

C’est depuis le 20 juin 2022 à Nairobi que les Chefs d’Etats, membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est ont validé l’activation du déploiement de la force militaire régionale dans l’Est de la RDC pour stabiliser et imposer la paix. Cette Force régionale est une composante du volet militaro-sécuritaire également prévu dans le communiqué adopté le 21 avril 2022.

Selon le président kenyan et président en exercice de cette organisation sous-régionale, la Force régionale de l’Afrique de l’Est doit être déployée dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu « immédiatement » pour stabiliser la zone et imposer la paix en appui aux forces de sécurité de la RDC et en étroite coordination avec la MONUSCO.

La Force régionale travaillera avec les autorités provinciales locales pour soutenir le processus de désarmement ordonné et permanent dans le cadre du Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (P-DDRCS) afin de créer des conditions propices à la stabilité et à la paix dans l’est de la RDC.

Néanmoins, le déploiement imminent de cette force notamment dans le Nord-Kivu et l’Ituri déjà sous état de siège et au Sud-Kivu est largement contesté. Le prix Nobel de la paix, Denis Mukwege soutient que cette décision ressemble à une chronique d’un chaos annoncé, d’autant plus que certains de ces Etats sont à la base de la déstabilisation, des cycles de violence et du pillage des ressources naturelles de l’Est du Congo.

Pour le docteur Mukwege, le déploiement de cette force composée par des pays à la base de la déstabilisation, d’atrocités et du pillage de ressources de la RDC n’apportera ni la stabilité ni la paix, au contraire mais, risque d’aggraver la situation.

En revanche, à l’instar du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), le célèbre gynécologue insiste sur l’urgence et la nécessité de réformer l’appareil sécuritaire de la République constitué entre autres par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), de la Police Nationale Congolaise (PNC) et de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR ).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici