EXCUSEZ-MOI, BINTOU KEITA A FUNDI BA CONGOLAIS EPAYI YA ANTONIO GUTTERES SECRETAIRE GENERAL YA ONU

0
40

Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU, a réagi sur les affrontements entre la population de l’Est de la République démocratique du Congo et les Casques bleus servant dans la Mission de Stabilisation de l’Organisation des Nations Unies (MONUSCO) en RDC à Butembo.

Notons qu’au cours de ses affrontements deux policiers indiens et un militaire marocain ont été tués et un policier égyptien a également été blessé lors d’une violente manifestation à la base de la Mission.

Par ailleurs, le Secrétaire général de l’ONU exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’au gouvernement de la RDC et aux peuples indien et marocain.

“Le Secrétaire général de l’ONU condamne aussi fermement les violences qui ont visé plusieurs bases des Nations-Unies dans la province du Nord-Kivu depuis le 25 juillet, au cours desquelles des individus et des groupes sont entrés de force dans les bases et se sont livrés au pillage et à la destruction des biens des Nations Unies”, a-t-il fait savoir, Antonio Guterres.

Il a aussi par ce biais, rappelé l’accord sur le statut des forces conclu entre les Nations-Unies et le gouvernement de la République démocratique du Congo, qui garantit l’inviolabilité des locaux des Nations Unies.

Il souligne aussi que toute attaque dirigée contre les Casques bleus des Nations-Unies peut constituer un crime de guerre, et appelle les autorités congolaises à enquêter sur ces incidents et à traduire les responsables en justice.

Il réitère, par ailleurs, la volonté et la détermination des Nations-Unies d’instaurer la paix et la stabilité dans l’Est de la RDC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici