Fayulu et Lamuka s’en sont mêlés. Les deux leaders du bloc patriotique ont marché à Kinshasa pour dire non à l’agression rwandaise. Dans leur procession, ils ont été attaqués. Lisanga a été atteint par une bouteille mais il est resté de marbre poursuivant la marche jusqu’à la destination finale. Désormais, la mobilisation anti-agression rwandaise prend du volume. Et le soutien aux FARDC est zénith.

Le bloc patriotique sous la coordination des laïcs catholiques et protestants ont inondé les rues de Kinshasa, partant de la commune de Lemba jusqu’au boulevard Triompal. Encore une fois, Martin Fayulu reste égal à lui-même. La marche de soutien aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a drainé du grand monde. En tête du cortège, on a remarqué aux côtés de Martin Fayulu, la présence remarquable de l’infatigable Jean-Pierre Lisanga Bonganga et du battant professeur Devos Kitoko de l’Écidé. Le leader de Lamuka et chef du parti politique Écidé a encore surpris. Sa capacité de mobilisation reste intacte. Preuve de son encrage dans l’opinion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici