Felix Tshisekedi poignardé : Museveni insiste sur la présence rwandaise dans la force régionale

Date:

Le Président congolais Félix Tshisekedi vient d’être poignardé dans le dos son homologue ougandais Yoweri Kaguta Museveni, si l’on s’en tient à la récente prise de position de ce dernier, à propos de la composition de la force régionale à déployer dans l’Est de la RDC.

Alors que la RDC à refusé de manière catégorique la présence des troupes rwandaises dans les effectifs de cette force, le n°1 ougandais rame à contre-courant des intentions congolaises en proposant une approche collective, s’érigeant en défenseur des éléments de l’armée du pays de Paul Kagame.

« Les problèmes qui affectent la région, comme la crise au Congo, a besoin d’une approche collective de tous les membres de la communauté est-africaine », a-t-il déclaré via twitter.

Alors même que selon des observateurs, il n’est point besoin d’un dessin pour comprendre que c’est le Rwanda, par le M23 interposé, qui est responsable de l’agression dont la RDC est victime actuellement. Il est donc tout à fait normal que la RDC refuse la présence des mêmes troupes qui dérangent la stabilité et l’intégrité de son territoire. C’est comme vouloir une chose et son contraire.

Défendant le travail en équipe, le leader ougandais compatit au malheur des Congolais.

« Nous devons insisté sur le fait qu’il faut travailler ensemble, parce que ce peuple à beaucoup souffert », a ajouté le Président Museveni.

Pour sa participation d’une manière ou d’une autre à la souffrance de leurs compatriotes, les mêmes observateurs estiment que Yoweri Museveni est très mal placé pour manifester une quelconque compassion sincère face aux difficultés endurées par les Congolais vivant dans la partie Est du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partagez:

S'adhérez

Populaire

Articles Similaires
Similaire