L'insecurité

La Société Civile forces vives des provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, Ituri et Tanganyika appelle le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi à remettre l’administration des provinces concernées par l’état de siège, dans les mains des Gouverneurs civils.

Dans un point de presse animé ce vendredi 15 juillet à Goma, la Société Civile de l’Est de la RDC a décrié les attaques des rebelles du M23 contre les positions des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans les groupements de Jomba, Bweza , Kisigari et Rugari, en territoire de Rutshuru.

 

Cette structure a également dénoncé la situation sécuritaire caractérisée par les massacres dans la région de Beni, en Ituri, mais également dans la province du Sud-Kivu (territoire de Fizi, Uvira et Mwenga).

 
Selon elle, le Rwanda utilise et manipule les groupes armés pour attaquer les populations civiles.
INSÉCURITÉ: LA SOCIÈTÉ CIVILE EXIGE FÉLIX TSHILOMBO À …

« Au Nord-Kivu, depuis le mois de nombre 2021, les militaires Rwandais camouflés sous le label du M23 ont lancé des attaques sporadiques contre les positions des FARDC en territoire de Rutshuru dans les groupements de Jomba, Bweza, Kisigari et Rugari avec comme conséquences majeures, le déplacement massif des populations, mort d’hommes, pillages des biens dans des structures sanitaires, structures scolaires accompagnés d’actes de destruction des édifices scolaires et pillages des biens de la population. En territoire de Béni, la situation des massacres et les attaques contre les voyageurs et les véhicules transportant des marchandises ne fait que s’aggraver à tel enseigne que les opérateurs économiques de Butembo ont levé l’option de suspendre leurs activités d’exportations et d’importations à la douane de Kasindi car chaque jour l’on ne cesse de compter des pertes des personnes et des marchandises incendiées par les présumés ADF/MTM sur l’axe Beni-Kasindi”, a indiqué John Banyene Balingene, président de la Société Civile du Nord-Kivu.

Pourquoi remettre l’administration aux civils dans les provinces en état de siège ?

La Société Civile des provinces du Nord et Sud-Kivu, du Maniema, de l’Ituri et du Tanganyika dit avoir noté des « faiblesses » du côté des autorités de l’état de siège. A l’en croire, en 2021, au total 2190 civils ont été tués dans la région de Beni, contrairement aux années précédentes où il y avait mois de tueries. Le total des civils tués pendant la période de l’état de siège est de 20 personnes par jour, selon cette structure.

Pour ce faire, la Société Civile de l’Est exige la levée de l’état de siège, afin que l’administration rentre dans les mains des civils. Elle demande par ailleurs au Gouvernement congolais, d’appliquer sans faille les recommandations issues de la rencontre du Conseil supérieur de la défense.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici