PARTAGER

A quelques heures du discours du président de la République, Joseph Kabila devant le deux chambres du parlement réunies en congrès, le député national Claudel Lubaya souhaite que le chef de l’État saisisse l’occasion pour «sortir par la grande porte».

Bien que dubitatif, Claudel Lubaya espère tout de même que le discours de Joseph Kabila ce jeudi au parlement pourrait être sa dernière e sortie en tant que président de la République.

«Il nous a déjà habitués à des rendez-vous manqués. Donc pour aujourd’hui, je ne vais pas me faire beaucoup d’illusions. Mais il faut quand-même lui donner la chance de le voir surprendre la population et le monde entier en faisant un discours qui rentre dans le cadre des aspirations légitimes de notre peuple.  Qu’il sorte le 23 décembre par la grande porte, qu’il libère les prisonniers politiques, l’espace politique, la CENI. Et qu’il donne à tout le monde la possibilité de participer librement aux élections», le président de l’Alliance des mouvements du Kongo (AMK), l’un de trois regroupements politiques d’Ensemble, plateforme de Moïse Katumbi.

Toutefois, Claudel Lubaya n’exclut pas l’hypothèse de voir le président de la République rempiler dans sa position. Pour le député national, les derniers actes et déclarations de Joseph Kabila traduisent sa volonté de se maintenir au pouvoir par la force.

«Le contraire n’est pas impossible quand on connaît l’homme, imprécis, indécis et tout le temps prêt à surprendre la population dans le mauvais sens. Les nouvelles nominations au sein de l’armée constituent un défi à la communauté internationale qui l’appelle à quitter le pouvoir mais aussi un mépris à la population congolaise. Donc attendons voir ce qu’il va dire, on croise les doigts», dit-il.

Très attendu par la population congolaise et la communauté internationale, le discours de Kabila ce jeudi 19 juillet 2018 pourrait enlever le suspens sur les intentions du chef de l’État quant aux élections prévues au mois de décembre prochain.