KINSHASA: LES GARDENT REPUBLICAINS EN COLERE

0
127

Kinshasa: Tous armés, avec en leur tête le Général Christian Tshiwewe, plusieurs centaines de militaires de la garde républicaine – unité spéciale de l’armée assurant la protection du Président de la République, sa famille et ses hôtes – défilent dans les rues de Kinshasa depuis tôt ce vendredi 24 juin, dans le cadre d’une « marche d’endurance ». Sur fond de l’agression rwandaise dans la partie Est de la République démocratique du Congo – à Bunagana (Nord-Kivu) –, à Kinshasa ces militaires scandent en boucle : « mourir sur le champ de bataille, c’est l’honneur ».

Le 12 février de cette même année, les principales artères de la capitale kinoises étaient également envahies par les éléments de la Garde Républicaine. Cette manifestation, pour la Présidence de la République avait plus une visée « dissuasive » qu’une simple marche « d’endurance ».

« Ils ont donné la mesure de leur capacité à parer à toute éventualité. Cet exercice de routine aura révélé la condition physique de ces unités de la GR. La centaine qui avait pris position au niveau de la Gare centrale a battu le pavé, pendant cinq heures durant, à pas rythmé, jusqu’au camp colonel Tshatshi, point de convergence de toutes les unités déployées dans différents sites », soutenait le cabinet de Félix Tshisekedi.
Kagame dos au mur, un milliard USD pour équiper les FARDC.

Au conclave de Nairobi tenu récemment sur notamment la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, il a été décidé le déploiement d’une force régionale sur le sol congolais. Ce qui pourrait, selon Kinshasa « révéler davantage la volonté de pays amis pacifier la sous-région et l’engager résolument sur la voie du développement. ».

Par ailleurs, Kinshasa continue sa mobilisation pour mieux équiper les FARDC. Lors de la réunion du Conseil supérieur de La Défense et au Conseil du Ministre du vendredi dernier, le président Félix Tshisekedi a chargé le Gouvernement de mobiliser les moyens requis pour « permettre à l’armée de mieux faire son travail ». « Ainsi, un budget-programme d’un milliard de dollars américains par an sera bientôt a aligné pour moderniser les FARDC, l’équiper et former les militaires », apprend  d’une source au ministère congolais de la Défense.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici