GOMA – Les forces armées de la République démocratique du Congo ont accusé le Rwanda d’avoir envoyé 500 forces spéciales déguisées sur le territoire congolais, la dernière accusation dans un différend croissant entre les voisins.

Le porte-parole de l’armée rwandaise a déclaré qu’il s’agissait d’une fausse histoire. Une porte-parole du gouvernement a déclaré que le Rwanda ne répondrait pas aux accusations sans fondement.

Dans un communiqué, l’armée congolaise a déclaré que 500 membres des forces spéciales rwandaises, portant un uniforme vert-noir différent de leur uniforme régulier, avaient été déployés dans la région de Tshanzu, dans la province du Nord-Kivu, qui borde le Rwanda.

Il a appelé la population locale à faire preuve de prudence et à dénoncer toute personne qu’elle verrait porter des uniformes vert-noir.

Le Congo – Kinshasa accuse le Rwanda de soutenir activement le groupe rebelle M23, qui mène son offensive la plus soutenue dans les régions frontalières orientales du Congo – Kinshasa depuis la capture de vastes étendues de territoire en 2012-2013.

Le Rwanda le nie et accuse à son tour l’armée congolaise de tirer sur son propre territoire et de combattre aux côtés des FDLR, un groupe armé dirigé par des Hutus de souche qui ont fui le Rwanda après avoir participé au génocide de 1994.

Le communiqué de l’armée congolaise a également indiqué que les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, avaient attaqué une force de maintien de la paix des Nations Unies dans la région de Rutshuru, également au Nord-Kivu, et avaient blessé trois casques bleus tanzaniens.

La mission des Nations Unies en RDC n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Les derniers combats dans l’est du Congo ont forcé des dizaines de milliers de personnes à fuir leurs maisons dans une région qui n’a eu que peu de répit de la guerre depuis l’invasion du Rwanda et de l’Ouganda en 1996, invoquant les menaces des milices locales.

Le M23 est le dernier d’une série d’insurrections dirigées par des Tutsi à se soulever contre les forces congolaises, prétendant défendre les intérêts des Tutsi contre les milices ethniques Hutu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici