Les armes et munitions affluent vers l’Ukraine des pays de l’OTAN… et la Russie détruit les entrepôts

0
147

Munitions, armes et équipements lourds, soviétiques, américains et européens, affluent toujours en Ukraine, en provenance des pays de l’OTAN, alors que la Russie déclare tous les jours avoir détruit leurs entrepôts une fois arrivés sur le sol ukrainien.

 

Le vendredi 6 mai, les États-Unis ont annoncé une nouvelle aide militaire de 150 millions de dollars à l’Ukraine, composée de munitions d’artillerie et de radars : elle comprend notamment 25 000 obus de 155 mm, des radars de contrebatterie pour repérer les tirs d’artillerie russes et des appareils de brouillage des communications.

Les États-Unis avaient indiqué avoir transféré 80% de leurs obusiers M77 de fabrication américaine à l’Ukraine, en plus de transférer un certain nombre de radars.

Selon un responsable du Pentagone, Washington « a fourni plus de 5000 avions Gloucester Javelin, spécialement conçus pour l’Ukraine, depuis le début des opérations dans le pays », ajoutant que « les États-Unis ont également formé plus de 170 soldats ukrainiens dans plus d’un endroit ».

Entrainement sur les Howitzer

Le vendredi 6 mai, le porte-parole du Pentagone a indiqué que son pays a achevé la formation de 200 soldats ukrainiens sur l’utilisation des obusiers Howitzer 155mm tandis que 150 autres poursuivent leur formation.

Ce canon de fabrication britannique de 10 mètres de longueur et de 5 tonnes de poids et d’une portée de 30 km nécessite 9 à 10 hommes pour son actionnement. Selon les Américains, son entrée en action dans la guerre permettra d’imposer une zone de contrôle des tirs sur un lopin de terre, surtout dans les zones steppiques du Donbass, pour pallier au manque de couverture aérienne lors des combats avec les Russes.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici