Lubumbashi après la sortie d’une vidéotape d’une jeune demoiselle qui s’appellerait…

0
52

 

La nouvelle est tranchante et l’émotion est à son paroxysme à l’Université de Lubumbashi après la sortie, ce mardi 19 juillet 2022, d’une vidéotape d’une jeune demoiselle qui s’appellerai Christelle, étudiante de (3e) troisième graduat à la faculté des lettres, département de science de l’information et de la communication.

D’après les informations parvenues à notre rédaction, les vidéos seraient prises dans une chambre de la Cité Universitaire de ladite institution universitaire. La source sous couvert d’anonymat a justifié son témoignage en indiquant que l’environnement autour de ces deux tourtereaux ressemblerait fortement aux blocs qui servent de résidence aux étudiants internes.

« L’avènement de cette dépravation dans les universités en général ne laisse aucun espoir en ce qui est d’un lendemain beaucoup plus mieux qu’aujourd’hui. Après 5 ans à habiter à la Cité Universitaire, je crois que ces vidéos ont été enregistrées dans une chambre qui se trouverait au bloc. L’environnement, la luminosité, le lit, la forme de la chambre, le confort et tout porte à croire qu’elles ont été faites au sein même de l’université», a déclaré une source anonyme.

En effet, si plusieurs personnes estiment que la vidéo est récente et authentique, il n’en est pas le cas pour l’Université de Lubumbashi qui, elle, dénonce une manipulation dans le chef des auteurs de cette vidéo. Une source proche du conseil d’administration de l’université indique que l’Université qui se serait déjà saisi du dossier aurait déclaré la vidéo d’un « montage ». La même source renseigne que les experts informatiques de l’université et toutes les armées de l’institution continuent à travailler là-dessus afin de trouver la vraie raison de la fabrication de cette vidéo.

Pour rappel, en République Démocratique du Congo, ce n’est pas la première fois qu’une tape mettant en scène des étudiant(e)s voit le jour.

Il y a peu, c’est une vingtaine de vidéostapes des étudiantes de l’Université Pédagogique du Congo (UPC) qui faisaient la chronique. De Saint Georges à l’université de Lubumbashi, c’est plus d’une trentaine de vidéostapes qui salissent l’image du milieu éducatif en République Démocratique du Congo.

Lubumbashi après la sortie d’une vidéotape d’une jeune demoiselle qui s’appellerait…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici