Martin Fayulu Madidi, président élu aux élections présidentielles de décembre 2018 et membre du présidium Lamuka a, à travers son compte Twitter ce vendredi 22 avril 2022, s’insurgé contre la demande des Chefs d’Etat d’Afrique de l’Est pour un dialogue entre Félix Tshisekedi et les groupes armés oeuvrant à l’Est de la RDC.

Selon Fayulu, cette option est « inadmissible » pour livrer le pays entre les mains des groupes armés « instrumentalisés ».

A lire aussi : Insécurité à l’Est de la RDC –  les Chefs d’Etat d’Afrique de l’Est demandent à Félix Tshisekedi d’ouvrir une consultation avec les groupes armés

« Il est inadmissible qu’on laisse Monsieur Félix Tshisekedi livrer le pays entre les mains des groupes armés instrumentalisés. », peut-on lire dans le compte Twitter de Fayulu Madidi, président de l’ECiDé.

N’acceptant pas toujours les résultats du scrutin de 2018, Fayulu Martin parle d’une usurpation du pouvoir du peuple.

« L’incompétence notoire de ceux qui ont usurpé le pouvoir du peuple est en train de peser lourd sur l’avenir de notre pays. », ajoute-t-il.

Il convient de rappeler que, lors du mini-sommet de la Communauté d’Afrique de l’Est, les homologués de Félix Tshisekedi l’ont demandé d’ouvrir une consultation avec les groupes armés pour mettre complètement fin à l’activisme à l’Est de la République démocratique du Congo, avec des tueries ses civilis à répétition.

Nombre de vue 34 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici