PARTAGER

Le meeting populaire de l’opposition tenu samedi 29 septembre à Kinshasa, suscite moult réactions au sein de la classe politique et sociale.
Pour Jean-Pierre Kambila, directeur de cabinet adjoint du chef de l’État Joseph Kabila, ce rassemblement a connu un engouement limité.

« Engouement très limité, ambiance tiède, discours de méfiance réciproque, donc, avenir très incertain de la fragile coalition », a-t-il indiqué via twitter.

Pour les organisateurs, ce meeting a été une réussite totale, même si les bus de la société de transport au Congo, TRANSCO, n’étaient pas opérationnels la journée du samedi.

Selon certains observateurs, les opposants n’ont pas réussi à drainer du monde comme ce fut le cas lors du dernier meeting de feu Étienne Tshisekedi le 31 juillet 2016.

Au cours de ce meeting, tous les intervenants ont formulé le vœu de voir se tenir en RDC les élections crédibles et inclusives.

REACTION