Kinshasa, 29 avril 2022- La déclaration de Jules Alingete, Inspecteur général des finances, jugée inappropriée au regard de la situation que traverse la population de l’Est du pays depuis de décennies, suscite consternation de certains congolais qui sollicitent à cet effet, sa démission du poste qu’il occupe.

Parmi ces congolais qui sollicitent la démission du responsable de l’IGF, figure le Panel des experts de la société civile qui, dans son communiqué du mercredi 27 avril, a considéré anti-patriotique, les propos tenus par l’inspecteur général des finances. Propos que l’incriminé affirme pourtant et sans succès, être sorti de son contexte.

En effet, malgré la mise au point de l’Inspection générale des Finances sur les propos qui enflamment la toile, le panel de la société civile s’est dit déterminé à mobiliser la population pour exprimer son indignation, exhortant ainsi, le Président de la République à démettre le patron de l’IGF de ses fonctions au cas où il traînait pour démissionner.

Pour rappel, c’est dans la journée de mardi 26 avril dernier que Jules Alingete, invité à la chambre de commerce de Texas aux USA, a déclaré :“La RDC n’est pas un pays en guerre”. Une déclaration que certains congolais ne digèrent pas et pour laquelle la cellule de communication de l’IGF a présenté ses vifs regrets à toutes les personnes touchées.

 

 

Nombre de vue 22 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici