Bangui (République centrafricaine) – Les autorités provinciales du Sud-Ubangi, au nord de la République Démocratique du Congo pensent que la République centrafricaine est en train de faire le double jeu de son  petit voisin crapuleux, le Rwanda afin de déstabiliser leur pays sur plusieurs fronts.

ECOUTEZ NATHALIE ROLLEY. Merci d’avoir écouté.

La Centrafrique dans la ligne de mire de la RDC?

Dans une correspondance en date du 27 septembre 2022, et adressée au gouverneur de la province du – Dud Ubangi, située à l’extrême nord de la République démocratique du Congo, le Directeur Provinciial du Sud-Ubangi, résidé à Gemena, tient à porter à la connaissance du gouverneur de sa province sur le jeu « déstabilisateur » de son petit voisin Rwanda via la République centrafricaine.

Selon la direction provinciale du Sud-Ubangi, il est plus que nécessaire de mener les patrouilles en profondeur dans l’île de singe, située sur la rivière UBANGI, à la frontière avec la République centrafricaine.

En effet, d’après cette autorité provinciale du Sud-Ubangi, le vendredi 23 septembre 2022, à 4h30′, 150 éléments rwandais ont atterri à l’aéroport de Bangui  Mpoko. Ils ont été déployés dans la préfecture centrafricaine de Moungouma, dans le cadre de coopération militaire rwando- Centrafricaine. La source contactée sur le lieu indique qu’à Moungoylba, il ne reste que 50 militaires rwandais, les restes seraient dans l’île de singes dans le territoire de Libenge en RD Congo, non loin de la frontière entre la République centrafricaine et le Congo Brazza.

Ainsi, « Considérant que le Rwanda tient à déstabiliser notre pays sur plusieurs fronts, il y a lieu que l’opération de patrouilles mixte en profondeur FARDC, PNC, ANR et la DGM soient menées dans cette île pour y dénicher les éventuelles infiltrations rwandaises à partir de la République centrafricaine ».

( La Centrafrique dans la ligne de mire des autorités congolaises )

L’ambassadeur de la RDC en RCA exprime également son inquiétude

Le 23 septembre dernier, l’ambassadeur de la RDC en République centrafricaine, monsieur Esdras Kambale Bahekwa avait adressé également une correspondance au Président congolais dans laquelle le diplomate tire la sonnette d’alarme au vu du déploiement des militaires rwandais à Bangui et dans les villes frontalières avec la République démocratique du Congo.

Selon l’ambassadeur Kambale, l’objectif avoué serait de « contrer les groupes armés qui forment le CPC ». Il note, par ailleurs, que « lors de la relève, des militaires rwandais rentrés au pays reviennent en RCA en qualité d’investisseurs dans l’agriculture, le commerce général et autres acteurs productifs ». Pour lui, « en réalité, ils sont des réservistes ».

Ceci dit, pour les autorités congolaises, Paul Kagamé serait en train de constituer une base arrière de l’armée rwandaise sur le territoire centrafricain en vue  de déstabiliser leur pays sur plusieurs fronts.

Si cette information est avérée, les autorités centrafricaines, après le Tchad, au Nord, veulent ouvrir un nouveau front au Sud, vers la République démocratique du Congo. Au retour, les autorités congolaises placent La Centrafrique dans la ligne de mire  .

Nombre de vue 28 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici