PARTAGER

A Beni tout comme à Butembo (Nord-Kivu), la hausse du prix de carburant provoque d’ores et déjà celle du transport en commun depuis ce samedi 26 janvier. Une course sur une moto taxi qui se négociait à 500 FC revient aujourd’hui entre 1 000 et 1 500 FC. Ce qui constitue un casse-tête pour nombreux habitants.

Plusieurs habitants de Butembo préfèrent faire le pied au lieu d’engager des frais supplémentaires pour le transport urbain.

« Quitter chez moi à Nziapanda jusqu’au centre-ville, je paye souvent 500 FC. Mais depuis trois jours maintenant, les taximen me demandent tantôt 1 000 FC, tantôt 1 500 FC, une somme qui peut pourtant m’aider à acheter un tas de patate douce pour garantir le repas de mes enfants. Je ne peux plus prendre un taxi », tranche Micheline Kalipi, habitante de Butembo et mère de deux enfants.