SHARE

L’armée a affirmé ce jeudi 5 juillet, avoir tué cinq rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) et trois miliciens Mai-Mai lors des deux attaques “conjointes” contre ses positions dans le territoire de Beni (Nord-Kivu).

Selon le porte-parole militaire à Beni, le Capitaine Mak Hazukay, ces attaques se sont déroulées entre 5 h 00 et 6 h 00.

“Les groupes que nous sommes en train de traquer à savoir les ADF et Mai Mai ont lancé des attaques simultanées sur nos positions du 2102 régiment. A 5 h 30 d’abord, à Kalyanzoko vers vers Mwalika et lors de ce combat les FARDC ont réussi à neutraliser 5 éléments ADF et nous avons enregistré quelques blessés légers côté armée et récupéré une arme AK 47 de l’ennemi”, a dit le porte-parole de l’armée.

“A 6 h, le groupe Mai-Mai Mazembe a attaqué l’une de nos positions basées à Kanyihunga et là encore nous avons mis hors de combat trois éléments”, a ajouté l’officier qui déplore des attaques “conjointes” des groupes armés contre les forces loyalistes.

“Depuis un certain temps nous avons compris que les Mai-Mai et les ADF travaillent ensemble et planifient ensemble, et nous avons donné des preuves. Des attaques simultanées ce ne sont pas les premières et nous déplore celà”, a conclu le Capitaine Hazukay, porte-parole de l’opération Sokola 1.

Ces attaques se déroulent alors que l’armée poursuit la lutte contre les forces négatives dont les ADF à travers une opération dite de “grande envergure” lancée en janvier à Beni et dans toute la province du Nord-Kivu.

LEAVE A REPLY