cntlive | Christophe Mboso Nkodia

Christophe Mboso, Président de l’Assemblée nationale, a salué le travail abattu par le gouvernement à travers le ministère des Finances, qui ne cesse d’accroître ses chiffres en termes de mobilisation des recettes. Réagissant lors du débat général sur l’examen de trois projets de ratification dans le domaine des finances, Christophe Mboso indique que d’autres pays au monde recourent également aux institutions financières internationales au cas où leur budget interne ne permet pas de réaliser certains projets ou réformes.

Toutefois, il a interpellé l'argentier national sur la nécessité de penser aussi à d'autres catégories sociales du pays afin qu'ils jouissent également de la mobilisation accrue des ressources.

" Nous n'avons pas une grande dette auprès des institutions internationales, tous les pays du monde quand ils constatent que leur budget ne permet pas de financer telle réforme ou tel projet, il recourt toujours auprès des institutions internationales. Comme vous l'avez dit, l'essentiel que ça nous soit profitable, que l'objet pour lequel la dette a été contractée, les emprunts que ça soit réalisés et qu'il y ait aussi une répartition équitable des projets à travers le pays dans toutes nos provinces. Nous n'avons plus de dettes, j'espère que nous ne laisserons pas les différentes dettes, nous allons nous efforcer au fur et à mesure à redresser la situation du pays. Je crois qu'il faut aussi féliciter le ministre des Finances, le ministre Kazadi ici présent parce que les régies réalisent énormément de recettes, il faut féliciter le ministre Kazadi pour ça. Nous aimerions aussi monsieur le ministre que les enseignants et autres soient payés et les députés provinciaux, que tout le monde soit payé ", a dit Christophe Mboso lors de la plénière de ce jeudi.

Le Ministre des finances, complété par le Ministre d’État, Ministre du Budget, avait informé le Conseil de l’état satisfaisant de mobilisation des recettes publiques dans le cadre de mise en œuvre des mesures édictées par le Gouvernement. D’après le compte rendu de la 52e réunion du conseil des ministres, Il a indiqué que les recettes mobilisées au mois d’avril 2022 ont été de 3.429 milliards de Francs Congolais (1,7 milliard USD), soit 188% de taux de réalisation par rapport aux prévisions mensuelles qui arrêtées à 1.821 milliards de CDF. Ce pic historique atteint en un seul mois consolide la tendance haussière des recettes amorcée depuis mai 2021 et est justifié par quatre facteurs ci – après : – L’échéance fiscale d’avril consacrée au paiement du Solde de l’Impôt sur les Bénéfices et Profits ;  – L’envolée des cours des matières premières à l’international (Cuivre et Cobalt) entraînant des retombées positives sur les chiffres d’affaires des entreprises minières ; – Le paiement des superprofits, une première depuis l’application du nouveau Code Minier ; – Et la digitalisation par le Logiciel Isys-Régies qui a consacré l’augmentation des recettes de l’ordre de 50% dans 19 provinces et de 100% dans celles placées sous état de siège.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici