PARTAGER

L’Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC) qualifie “d’escroquerie” la déclaration faite mercredi 20 juin 2018 par 3 députés, membres de ce parti désavouant Modeste Bahati initiateur de cette formation politique. L’AFDC parle d’une opération de “sape” orchestrée par des tireurs des ficelles au sein de la Majorité présidentielle (MP) pour déstabiliser Modeste Bahati Lukwebo, actuellement ministre du plan.

Le secrétaire national en charge de la formation et membre fondateur de l’AFDC, Ekila Likombo Marc, rejette toute crise au sein du parti de Bahati Lukwebo. Il dénonce une “indiscipline” de quelques de l’AFDC manipulés par la Majorité présidentielle.

“Il s’agit d’une escroquerie dès lors que ces 3 députés nationaux prétendent engager 13 députés de leurs pères sans les citer et sans donner leurs noms. Et pour preuve cette déclaration a trois signatures. Signalons ici qu’il s’agit également d’une indiscipline et d’une opération de sape du parti AFDC et de son autorité morale, Modeste Bahati Lukwebo, dont les tireurs des ficelles sont connus de tous et qui appartiennent pour la plupart à la Majorité présidentielle”, dit à ACTUALITE.CD Ekila Likombo ce jeudi 21 juin 2018.

Trois députés de l’AFDC accusent Modeste Bahati Lukwebo de violer les statuts du parti en prenant des décisions à la place du président de l’AFDC qui serait d’après eux, Placide Tshisumpa Tshikatumba.

REACTION