PARTAGER

Le maire de Kananga, Jean Mwamba Kantu ka Njila, a, par sa lettre n°3073/312/2018 du 31/8/2018, autorisé le mouvement citoyen pro-démocratie Lutte pour le changement (Lucha) d’organiser son sit-in devant la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour protester contre la machine à voter.

Dans cette lettre qu’ACTUALITE.CD a consulté, le maire de Kananga écrit :

“J’autorise le sit-in et non la marche étant donné que nous sommes en zone opérationnelle et que le trajet Notre Dame-Lulua-CENI peut susciter des intrus qui peuvent déranger (…) Par conséquent, je vous invite à prendre l’itinéraire le plus commode qui part de la Monusco jusqu’à la CENI”.

La lettre du maire de Kananga est une suite à celle de la Lucha du 28 août 2018 dans laquelle le mouvement citoyen informait l’autorité urbaine de la tenue d’une marche pacifique suivie d’un sit-In devant le secrétariat exécutif provincial de la CENI-Kasaï Central, le lundi 3 septembre 2018, pour exiger le retrait de la machine à voter, peut-on lire dans cette correspondance dont copie a été réservée au gouverneur de province.

Un militant de la LUCHA qui s’est confié, ne trouve aucun inconvénient au changement de l’itinéraire de leur marche :

« L’objectif pour nous, c’est de manifester notre opposition à la machine à voter. L’itinéraire nous importe peu », a déclaré Albert Ngalamulume de la Lucha/Kananga.

Pour sa part, un défenseur des droits de l’homme basé à Kananga qui a pris connaissance de la lettre du maire salue une avancée significative dans le respect des manifestations publiques.

Sosthène KAMBIDI, depuis Kananga

Catégorie