PARTAGER

Le gouvernement provincial de l’Ituri a suspendu, ce samedi 6 octobre 2018, l’opération de retour des déplacés dans le territoire de Djugu suite à la résurgence de l’insécurité après de nouveaux combats entre les FARDC et les hommes armés dans plusieurs villages.

Les autorités avaient entamé, en avril dernier, le processus de rapatriement des déplacés vivant à Bunia après les violences déclenchées à Djugu. Au moins 3.361 déplacés grâce à cette opération.

Pour le moment, nous avons mis une pause pour ce projet. Les moyens des partenaires et du gouvernement congolais étaient déjà disponibles pour le deuxième convoi de retour de ces déplacés mais, avec l’insécurité à Djugu, nous sommes obligés d’arrêter et de revoir des stratégies. Toutefois, nous faisons confiance aux forces loyalistes pour le rétablissement de la paix”, a déclaré Pacifique Keta Upar, vice-gouverneur de l’Ituri.

Pacifique Keta affirme que 90 % des déplacés étaient déjà enregistrés pour retourner dans leurs villages, à Djugu. Ces violences entraînent de nouveaux déplacements de la population de Djugu. Au moins 88 nouveaux ménages sont déjà enregistrés dans les sites des déplacés érigés à Bunia.