« L’ambassade des USA en RDC prévient qu’il existe des rapports publics faisant état d’escarmouches armées qui ont atteint un rayon de 20 km autour de Goma », chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Des combats ont en effet été enregistrés au niveau de la commune rurale de Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo prise pour cible depuis mardi matin par le M23, forçant des milliers de personnes à fuir.

Dans un communiqué à ses ressortissants, l’ambassade qui leur conseillait déjà « de ne pas voyager dans la région de l’Est de la RDC et la province du Nord-Kivu », leur recommande aussi désormais « de faire preuve d’une extrême prudence et de différer leur voyage à destination et à travers Goma ».

Des combats ont repris depuis plusieurs semaines entre les FARDC et le M23.

« On ne comprend pas comment les rebelles résistent à la puissance de feu de l’armée régulière », déclarent des sources de la société civile qui accusent l’armée rwandaise d’avoir participé aux combats.

Selon le correspondant dans la région du site d’actualités 7sur7.cd, « c’est aux premières heures de la matinée du 21 mai que les M23 ont relancé les hostilités à Shangi et Rubona, dans le groupement Bweza, en territoire de Rutshuru, en violation des clauses du conclave de Nairobi. Des positions de l’armée et de la MONUSCO ont également été attaquées ».

La province du Nord-Kivu est sous état de siège depuis le 6 mai 2021, afin de « mettre rapidement fin à l’insécurité qui, tous les jours, fait des morts parmi nos compatriotes ».

Nombre de vue 46 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici