RDC: TENTION À BUTEMBO

0
91

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu (RDC) a annoncé de départ de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en république démocratique du Congo (Monusco) de la ville de Butembo. Ce départ fait suite à de violentes manifestations contre la présence des Casques bleus accusés d’inefficacité face à l’insécurité.

Selon un bilan officiel du gouvernement, ces manifestations ont fait 36 morts dont 4 Casques bleus et près de 170 blessés. Deux soldats des Forces armées royales (FAR) affectés à la mission avaient perdu la vie lors des troubles, l’un suite à une attaque rebelle, l’autre victime d’un tir accidentel.

Pour la Monusco, il s’agit d’un redéploiement temporaire de son personnel. « Après des consultations avec les autorités locales et nationales, la mission redéploie temporairement son personnel en dehors de Butembo », indique Ndèye Khady Lo, porte-parole par intérim de la mission onusienne en RDC.

Ce retrait satisfait des organisations locales qui disent attendre le départ effectif des Casques bleus non seulement de la cité, mais aussi de la province du Nord Kivu.

Présente en RDC depuis 1999, la Monuc (Mission de l’ONU au Congo), qui est devenue la Monusco (Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC) en 2010, compte actuellement plus 14 000 soldats de la paix. C’est l’une des plus importantes et des plus coûteuses missions de l’ONU au monde, avec un budget annuel d’un milliard de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici