Home CTNEWS Retour sur l’engagement de l’activiste Luc Nkulula, mort cette nuit : «...

Retour sur l’engagement de l’activiste Luc Nkulula, mort cette nuit : « Nous irons jusqu’au bout », disait-il

43
0
PARTAGER

Luc Nkulula (33 ans), activiste pro-démocratie et membre de la LUCHA, est mort dans l’incendie de sa maison dans la nuit du samedi à dimanche, à Goma. L’origine de l’incendie n’est pas encore connue, mais ses camarades privilégient la piste criminelle.

Retour sur cinq extraits d’interviews qui illustrent son engagement.Résultats de recherche d'images pour « Luc Nkulula »

« Nous avons été directs (avec Joseph Kabila, Ndlr). Nous lui avons dit d’organiser les élections ou de démissionner. Je ne crois pas que Joseph Kabila a peur de nous. Mais je pense qu’il doit se douter. Nous avons la force. Nous avons l’énergie. Nous sommes majoritaires. Cet avantage du nombre et de l’énergie devrait lui faire réfléchir ». juillet 2017 dans une interview sur lemonde.fr

 « Le chef de l’Etat a proclamé clairement que lui ne nous a jamais considéré comme des terroristes. Pour nous, c’est une manière de nous légitimer. Nous lui avons soumis notre volonté de voir cette année que le bâton du commandement passe de la main du président sortant au président entrant, cette année. Il nous a dit qu’il y aura élection, mais il ne nous a pas dit quand. Nous lui avons dit de nous ouvrir l’espace de l’expression publique. Nous avons également évoqué le problème de nos collègues qui sont en prison. août 2016, sur RFI.

« Nous sommes prêts. Nous avons prouvé à plusieurs reprises que nous n’avons pas peur de la prison. Nous n’avons pas peur de la répression. Nous défendons une cause noble. Nous défendons la République et les intérêts du peuple qui continue de vivre dans la précarité. L’insécurité règne dans le pays. Dans les provinces du Kivu et du Kasaï. Les groupes armés disent que le gouvernement de Kabila n’est plus légitime et qu’ils doivent le mettre hors d’état de nuire. » sur France Info 

« Vous savez ce qui est très important, c’est la détermination. Nous sommes très déterminés. Nous sommes déterminés jusqu’au sacrifice suprême. Ça veut dire qu’on est prêt à donner nos vies. Nous n’abdiquerons jamais. Nous irons jusqu’au bout. Mais on ne leur permettra pas de continuer à nous mettre sous le joug de la dictature où tout autre chose. Ça veut dire pour nous, qu’il est très clair qu’il faut combattre tout régime qui empêche le peuple de jouir de ses droits civiques, de sa liberté d’expression, de l’accès à la terre, de l’accès à l’eau ou à la sécurité. Je pense qu’il faut le combattre jusqu’à la dernière énergie. Et c’est notre devoir. Ce devoir incombe à tous les Congolais. C’est un devoir partagé. Chacun où il est, peu importe sa position, doit pouvoir barrer la route à tous ceux qui essaient de refaire du Congo une dictature. On n’a plus besoin d’un pouvoir répressif. » sur la Deutsche Welle

« La Lucha est un mouvement de jeunesse citoyen non violent, mais actif. Nous pensons qu’il nous incombe d’éveiller la conscience de la population congolaise, sur ses devoirs mais surtout ses droits. Le gouvernement se doit de lui prodiguer sécurité, emploi, infrastructures décentes et électricité. Au Congo, nous manquons de modèle étatique, de repères, de gens crédibles pour nous montrer la voie à suivre. C’est donc la structure même de l’Etat qui doit être repensée. Et si Kabila est si détesté, c’est parce qu’il n’arrive pas à fournir le minimum vital à sa population. Ce n’est pas tant parce que son mandat à expirer et qu’il reste au pouvoir » sur Nouvel Obs. 

« J’ai un modèle. C’est Lumumba. J’aimerai être Lumumba incarné dans cette société. Je suis séduit quand il dit que le Congo est grand et qu’il demande de nous de la grandeur.

Lire aussi: RDC : Mort de l’activiste Luc Nkulula dans l’incendie de sa maison à Goma