« Il est évident que la popularité a vidé Bunagana, ce qui est un réflexe tout à fait normal lorsque les balles crépitent mais je vous rassure que Bunagana est sous contrôle des Forces armées de la République démocratique du Congo », confirme le lieutenant colonel Njike Kaiko Guillaume, porte-parole du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola2.

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) continuent de pourchasser les rebelles du M23 en profond M23eur de Bunagana dans le groupement de Jomba, territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Jusqu’à 8h locales ce lundi 13 juin, l’armée a annoncé avoir encore le contrôle de Bunagana, cité frontalière avec l’Ouganda. Plusieurs habitants de Bunagana se sont cependant déplacés en Ouganda depuis dimanche matin lorsque l’ennemi tentait de prendre Bunagana.

« Les Rwandais et leurs alliés du M23 ne respectent pas le droit international humanitaire. Ils larguent tous des bombes même sur la population civile, en plein centre de Bunagana donc il est très important que notre population se mette à l’abri. Mais qu’à cela ne tienne, la situation reste sous contrôle de l’armée loyaliste à Bunagana ».

https://soundcloud.com/cntlive/nathalie-rolley-cntlive?utm_source=clipboard&utm_medium=text&utm_campaign=social_sharing

Les FARDC ont déjoué dimanche les attaques contre leurs positions par les M23 et leurs alliés, les rwandais. Les rebelles ont tenté d’attaquer les positions de Kigega 1 et Kigega 2, en profondeur de Bunagana. Ils ont également tenté de couper la liaison entre les FARDC sur la route Rutshuru-Bunagana à l’endroit appelé communément Premidis.

« Les FARDC se sont comportés professionnellement en déjouant cette tentative de coupure de liaison mais aussi repousser l’ennemi des positions de Bigega 1 et Bigega 2. L’ennemi s’est replié vers Chanzu et Runyonyi où il continue à subir la pression des FARDC

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici