Sur les réseaux sociaux, une chasse à l’homme a été lancée pour retrouver une jeune femme qui aurait ruiné son partenaire revenu au pays pour “des projets de constructions immobilières”.

0
10

Encore un fait divers écœurant venu tout droit du Cameroun et qui met la toile en ébullition. La jeune camerounaise identifiée sous le nom de Sandrine Abessolo est activement recherchée par la police à l’heure actuelle. Elle aurait volé à son compagnon une somme de plus de 10 millions de francs CFA.

Sur les réseaux sociaux, une chasse à l’homme a été lancée pour retrouver une jeune femme qui aurait ruiné son partenaire revenu au pays pour “des projets de constructions immobilières”.

En effet, la nommée Sandrine Abessolo aurait été invitée par un “compatriote de la diaspora” qui est venu passer quelque temps au pays. Le rendez-vous aura lieu dans un hôtel à Bonamoussadi Douala B, où les deux tourtereaux ont conjugué à tous les temps de l’indicatif présent des séances de jambes en l’air sans précédent.

Il se raconte sur place à Douala que le diasporien, ne sachant pas les intentions maléfiques de la dame, va donc sortir de la chambre d’hôtel pour aller faire quelques achats aux magasins d’à côté, question de se rafraichir afin de reprendre sa force pour la suite de son exercice libidinal avec sa bergère.

À son grand retour, il constatera que la dame n’est plus là, et qu’elle aurait emporté avec elle sa manette qui comportait une somme de plus de 10 millions de Francs CFA, 10.200.000 FCFA selon certaines sources.

Plusieurs photos et vidéos de la jeune femme ont largement été partagées sur la toile dans l’espoir de la retrouver…

Sandrine Abessolo  est activement recherchée sur l’étendue du territoire national par la police camerounaise qui vient de publier un avis de recherches en son encontre.

L’avis signé par le Chef de la division de la police pour le Littoral ce 24 août invite les éléments qui appréhenderaient la jeune camerounaise de « l’interpeller et de la garder à vue dans un poste de Police ou de Gendarmerie le plus proche et aviser d’urgence la Division Régionale de la Police Judicaire du Littoral. », peut-on lire sur cet avis de recherche devenu viral sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici