Une nouvelle attaque attribuée aux rebelles ADF a fait 8 morts à

0
129

Une nouvelle attaque attribuée aux rebelles ADF a fait 8 morts vendredi 8 avril soir à Pakulu, à 10 kilomètres ’Otmaber sur la route nationale numéro 4 (RN4) dans le territoire d’Irumu(Ituri).  Selon des sources concordantes, des hommes armés non identifiés ont également abattu dans la même soirée deux personnes et blessé quatre autres dont un militaire des FARDC au centre commercial de Komanda, à 75 km au Nord de Bunia.

Des présumés rebelles ADF ont surgi à 17 heures locales au village de Pakulu. La majorité des habitants de ce village sont des agriculteurs et des taximen motos qui aident à l’évacuation des produits vivriers.

Les assaillants ont ouvert le feu. Selon certains rescapés, trois personnes sont mortes sur place et leurs corps ont été acheminés ce samedi 9 avril matin à Otmaber.

Les corps des cinq autres civils traînent encore dans la brousse, la population étant en débandade, d’après les mêmes sources.

Elles ajoutent que ces rebelles ont également brûlé trois motos. L’ONG de défense des droits de l’homme, CRDH, déplore cette nouvelle attaque et demande à l’armée d’étendre les opérations dans les forêts où se cachent les rebelles ADF.

Le même vendredi soir, des tirs nourris ont été entendus au quartier Beyi au centre commercial de Komanda.

Des sources locales indiquent que des hommes armés non identifiés ont ouvert le feu dans une parcelle abritant la famille d’un militaire et celle de son bailleur.

Le soldat a répliqué, avec l’appui des policiers du sous-commissariat de Beyi ainsi que d’autres militaires.

Pendant les échanges de tirs, les hommes armés ont tué deux enfants du prioritaire de la parcelle, âgés respectivement de 14 et 15 ans.

Quatre autres personnes dont le militaire et son épouse ont été blessées.

La panique a gagné la population de ce centre commercial. Mais le calme est revenu depuis ce samedi matin et les activités économiques se déroulent normalement.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici