Un arrêt avant dire droit a été prononcé à l’audience de ce mercredi 2 novembre en sa défaveur.

La Cour de cassation a rejeté l’exception d’inconstitutionnalité des poursuites soulevée par la défense de l’ex premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Pendant ce temps, le Conseil directeur de l’union interparlementaire est monté au créneau contre le maintien en détention de Jean-Marc Kabund.

Le conseil est préoccupé par la détention de kabund en dépit d’une décision prise par la Cour de cassation ordonnant sa mise en résidence surveillée. Toutefois, l’union interparlementaire envisage de mandater un observateur judiciaire pour suivre de près le déroulement du procès.

Jean Marc Kabund a été arrêté le 9 août dernier pour outrage au chef de l’Etat et propagation des faux bruits.

Nombre de vue 4 total views, Visiteurs aujourd'hui 2 views today

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici