URGENT: LE PRÉSIDENT ÉLU DE LA RDC MARTIN FAYULU MADIDI RÉAGIT AVEC COLÈRE SUR LES PROPOS DE FELIX TSHILOMBO

0
142

Les propos du soit disant président de la République tenus lors d’une causerie avec un échantillon des congolais intriguent. Les paroles de Monsieur Felix Tshilombo sont jugés grossiers par ses critiques qui dénoncent entre autre une manipulation de la justice.

Au cours de cette causerie, Felix a annoncé que les prisons du pays allaient se remplir des personnes qui l’accuse sans des preuves. Tous les critiques devraient répondre devant la justice pour fournir ses preuves, a-t-il dit.

Martin Fayulu Madidi, MAFA l’accusent désormais de corrompre indirectement la justice et d’instaurer un système de répression des voix dissidentes. Il est revenu en outre sur l’arrestation d’une femme soixantenaire critique du pouvoir qu’il dit avoir été manipulée pour s’attaquer à sa personne. Mais l’expression de Felix pour se référer à la dame intrigue “…ka mua maman moko boye ”. C’est une expression péjorative consistant à dénigrer quelqu’un vis-à-vis de qui on s’estime être supérieur.

Dans l’opposition on parle désormais d’une sortie médiatique ratée de FÉLIX.

Martin Fayulu parle d’une distraction orchestrée par le pouvoir en place pour détourner l’attention du public des grands défis du moment. Le pays est occupé.

Les usurpateurs au pouvoir en RDC, en intelligence avec leurs protecteurs, veulent distraire les congolais! Le M23 doit quitter Bunagana, l’état de siège doit être levé et le consensus est un impératif pour la tenue des élections crédibles, impartiales et apaisées en 2023., a déclaré Martin Fayulu, président élu de la RDC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici