VOILÀ COMMENT UN PRÉSIDENT AGIT.

0
96

Martin Fayulu président Élu de la RDC déplore l’incident survenu à Kasindi dans la province du Nord-Kivu, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, le dimanche 31 juillet 2022, causé par des militaires de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO).

En effet, cet incident a coûté la vie à certains Congolais qui habite dans cette partie de la République démocratique du Congo.

Face à cette situation, le président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), appelle le secrétaire généal de l’ONU à se rendre au pays.

« L’incident de Kasindi ayant causé mort d’hommes par les casques bleus de l’ONU est extrêmement grave. En attendant les résultats de l’enquête, je prie le SG de l’ONU de programmer un voyage en RDC pour discuter de la situation qui y prévaut avec toutes les parties prenantes », a indiqué Martin Fayulu.

Pour rappel, la MONUSCO a reconnu dans un communiqué, qu’un incident grave est survenu à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, à Kasindi.

Au cours de cet incident, des militaires de la Brigade d’Intervention de la force MONUSCO de retour de congé, ont ouvert le feu au poste frontalier pour des raisons inexpliquées et forcé le passage. Cet incident grave a causé des pertes en vies humaines et des blessés graves.

Selon la MONUSCO, face à ce comportement inqualifiable et irresponsable, les auteurs de la fusillade ont été identifiés et mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête qui a d’ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises.

Voir aussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici